Nos vins blancs

Mâcon Fuisse

Décalés par rapport à la Côte d’Or, les monts du Mâconnais composent une double succession de chaînons orientés nord-nord-est sud-sud-ouest, entaillés par une série de failles parallèles. Entre les vallées de la Saône et de la Grosne, ces collines sont propices à la culture du chardonnay qui produit ici des vins blancs précoces. Les villages les plus connus sont Lugny, Chardonnay, Azé, Péronne, Viré et Clessé ; ces deux derniers sont devenus une même appellation communale.

Oeil : la robe de ce vin oscille entre l’or jaune et la couleur paille, elle tire quelque fois vers l’or blanc ou le cendré.

Nez : les arômes s’inscrivent dans le registre floral en rappelant le genêt, l’acacia, le chèvrefeuolle, la fougère, la verveine, la itronelle ou encore les agrumes.

Bouche : le mâcon-fuisse est un vin frais et sec. Bien fruité au palais, il ne manque ni de rondeur ni de suavité. Sa constitution de qualité, grâce à un bon support acide, lui permet une petite garde

Mets vins : charcuterie, andouille aux haricots, petit salé aux lentilles, boeuf gros sel, fromages (reblochon, tomme, abondance) entrées, cuisses de grenouilles, escargots, jambon persillé, poisson poché (vin jeune) ou cuisiné (vin plus mûr), andouillette, poulet de Bresse à la crème, fromages de chèvre.

Saint Veran

Dans la partie la plus méridionale de la Saône-et-Loire, à la limite du Beaujolais, la vallée de l’Arlois définit nettement la coupure géologique entre le Mâconnais et son voisin du sud. À proximité du pouilly-fuissé, le saint-véran septentrional s’étend sur Prissé et Davayé, le saint-véran méridional sur Chasselas, Leynes, Chânes, Saint-Vérand et quelques parcelles sur Solutré-Pouilly et Saint-Amour-Bellevue. Ce vin blanc, élégant, que l’on surnommait autrefois le beaujolais blanc, tire du chardonnay sa générosité et sa subtilité.

Oeil : Le saint-véran est un vin cristallin, or pâle. Des reflets verts animent sa robe. Un élevage sous bois se traduit par une teinte bouton d’or.

Nez : Les arômes de fruits (pêche, poire) se mêlent à l’acacia, à la fougère et au chèvrefeuille. Les notes d’amande fraîche, de noisette et de beurre sont également fréquentes, tandis que le miel, les fruits exotiques et les agrumes (écorce d’orange) ne si distinguent que dans les vins les plus mûrs.

Bouche : Le sain-vérant est un vin sec et rond, souvent minéral (la pierre à feu, le silex glorieux des environs de Solutré). Il a de la flamme, de l’ardeur en bouche. Le gras et l’acidité s’équilibrent. Une sensation muscatée s’exprime parfois en final.

Mets vins : Huîtres gratinées, andouillette au vin blanc, blanquette de veau, fricassée de veau aux girolles, fromages de chèvre (saint-marcellin, bouton de culotte, crottin)

Pouilly Vinzelles

Voici l’un des « jumeaux du Mâconnais », avec pouilly-loché, dont il partage l’aire de production dans cette région qui jouxte le nord du Beaujolais. Les coteaux forment de petits cirques aux versants assez abrupts, exposés à l’est et au sud-est, entre 250 et 350 m d’altitude. Le chardonnay produit des vins secs, francs et agréables, très proches du pouilly-fuissé.

Oeil: D’un ton or vert, la robe attire l’œil.

Nez: Le pouilly-vinzelles présente des notes minérales caractéristiques.

S’y mêlent des arômes de noisette et d’amande, d’agrumes, de pêche, de tilleul, de brioche. Des accents de pivoine, de poire et d’abricot, de coing, de pomme au four ou de cire sont parfois perceptibles.

Bouche: Finesse et distinction définissent la bouche grâce à un équilibre réussi entre moelleux et acidité. Le gras domine en finale. Le climat Les Quarts a su se faire un nom au sein de l’appellation.

Mets vins: Poisson (turbot sauce mousseline, filets de sole au beurre citronné, saumon au vin blanc), poulet ou lapin à la crème, tartiflette au reblochon.

 

Pouilly Loche

À l’ouest de Mâcon, le vignoble du pouilly-loché occupe le pied de la roche de Solutré. L’aire de production est entièrement située sur celle du pouilly-vinzelles, ce qui explique que le vin puisse également être vendu sous cette étiquette. Assez rare, le pouilly-loché est un proche cousin du pouilly-fuissé.

Oeil: La robe évoque toutes les nuances jaunes d’un dessin à l’aquarelle.
 

Nez: Le pouilly-loché présente des arômes analogues à ceux du pouilly-fuissé, avec parfois des accents de pivoine, de poire et d’abricot, de coing, de pomme au four ou de cire.

Bouche: Le moelleux et l’acidité jouent à armes égales, dans un style assez puissant?; le gras domine en finale. Le climat Les Mures se distingue pour la qualité de ses vins.

Pouilly Fuisse

Du haut de la roche de Solutré et de ses 493 m d’altitude, 200 millions d’années contemplent la vague dorée du pouilly-fuissé en Bourgogne du Sud, aux abords de Mâcon. Quatre villages ont en commun l’appellation communale pouilly-fuissé : Fuissé, Solutré-Pouilly, Vergisson et Chaintré. Ce vignoble est l’une des plus belles réussites du chardonnay bourguignon. Il produit un grand vin blanc plein de charme et très complexe.
 

Oeil: La robe présente des nuances variées qui vont de l’or pâle à reflets gris au jaune pastel. Généralement or soutenu, le pouilly-fuissé est limpide et brillant.

Nez: Le bouquet évoque différentes familles d’arômes : notes minérales, noisette et amande, agrumes (citron, pamplemousse, ananas), fruit blanc (pêche), fougère et tilleul, miel, mie de pain et brioche au beurre.

Bouche: Sous des traits souvent opulents, le pouilly-fuissé possède une structure pleine et entière que favorise une bonne teneur en alcool naturel. Finesse et distinction définissent sa bouche qui exprime fréquemment une certaine amertume en finale. Ce n’est pas un défaut.